Des Bénistant’s, mais à Londres

29 juillet , 2012

En attendant Novembre

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 11:28  

C’est fou comme le temps passe ! Mais ce coup ci, j’avais une bonne raison de délaisser mon blog : la météo était vraiment pourrie. Printemps pluvieux, Juin et Juillet pareille. Et puis finalement, juste a temps pour les jeux olympiques, la lune a décidé de faire son apparition au dessus de Canary Wharf.
Lune

Du coup, tous les anglais se sont précipités dans les parcs et il a fallu se rendre a l’évidence: Liza n’était plus tout a fait la même.

Liza1

Car pour tous ceux qui aurait raté la nouvelle, Liza est enceinte et on attend notre premier bébé pour la mi Novembre. Et il nous reste encore plein de question en suspens: fille ou garçon ? passeport prêt a temps pour Noël ou pas ? Est ce que c’est poli de d’utiliser "it" quand on parle du bébé au lieu de "he" or "she" en anglais ? est ce qu’on lui apprendra l’anglais ou le français en premier ? Quoi qu’il en soit, le petit bonhomme se fait déjà ça place dans nos vie et ça se voit :

Liza2

Et d’un seul coup, notre première priorité a été d’acheter une voiture. 12 ans après avoir raccrocher les clefs de la légendaire Fiat Panda, il me fallait a nouveau une petite voiture bleue. D’instinct, et crise de la quarantaine approchant, je me suis dit qu’une Porsche remplirait bien cette fonction: il ne restait plus qu’a vérifier si on pouvait accrocher une poussette a la boule d’attelage. D’ailleurs mes voisins de parking utilisent une Porsche Cayenne pour transporter leurs 2 enfants tous les jours. Et puis finalement, comme on roule pas temps que ça, une petite Ford Fiesta suffira. 5 portes – bébé oblige – pour aller se promener en ville et repérer la route jusqu’à la maternité la plus proche.

FordFiesta

Cote boulot, c’est la routine. Scandale avec Barclays qui fixe les taux d’intérêt, scandale avec la branche de Miami qui a blanchit quelques millions pour un cartel mexicain sans le faire exprès, crise, plan de licenciement … rien de nouveau ou d’excitant. Du coup, pour briser la monotonie, ils nous ont envoyé en formation a Sandhurst, le centre militaire pour officier de l’armée Anglaise. Rien de physique, je vous rassure tout de suite. Mais plein d’activités et de jeux d’équipe vraiment très intéressants !

Sandhurst

Et enfin, il y’a les JOs. Pour l’instant, tout ce qu’on a vu, c’est un porte hélicoptère qui est passe sur la Tamise juste derrière chez nous (sûrement le bateau de James Bond pour aller chercher la reine pendant la cérémonie d’ouverture) et la la cérémonie d’ouverture a la télé. Vraiment, il n’y a que les anglais pour oser faire sauter la reine en parachute et mettre Mr Bean au piano. So british !

HMSOcean

11 septembre , 2011

L’autre bout du monde

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 8:18  
Tags: ,

Mouton

LizaIl parait que l’humanité est en train de ralentir. On a arrêté le Concorde – l’avion supersonique – il y’a presque dix ans, et puis cet été on a aussi arrêté la navette Discovery. C’est comme si on était revenu a l’age de pierre des transports. Mais comme le dit Jérémy Clarckson, si on a arrêté le Concorde, ce n’est pas parce qu’on a plus besoin de vitesse : au contraire c’est parce qu’il était devenu trop lent. Avec internet, les mails, les visio conférences et le télétravail, plus personne n’a besoin d’être a Londres et a New York dans la même journée !

Aujourd’hui, les communications sont sont globales et instantanées. Souvent, je commence la journée a Hong Kong, puis je passe a Pune en Inde et par Paris. A 10h, je vais au 15eme étage de mon immeuble de Londres pour prendre un café, puis je parle un peu avec mes collègues. A midi, les premiers New-yorkais arrivent au boulot: on prend des nouvelles de leur cyclone. Enfin à 17h, juste avant de partir du boulot, j’en profite pour voir si les mexicains ont avancé sur leur feuille Excel et si les canadiens se sont decidés a travailler sur notre projet. Aucun avion ne pourrait me permettre de faire ca tous les jours de la semaine !

Alors en terme de transport, de quoi on a besoin ? C’est facile, la seule raison qui nous reste de voyager, c’est le tourisme (et la belle famille). Ce qu’on veut, ce n’est pas d’arriver au Philippines en 2H, mais c’est d’arriver au Philippines après une soirée et une nuit passée dans un hôtel 5 étoiles volant, tout d’abord dans le salon en regardant 1 ou 2 films, puis après un dîner des plus honnêtes, de pouvoir passer une bonne nuit de sommeil pour arriver frais et dispo 16h plus tard.

Et cet hôtel volant existe. Ça s’appelle l’A380. Sérieusement, cet avion est un hymne au génie humain, le meilleur du meilleur de la technologie et de l’ingénierie ! Et je ne parle que de la classe économique. Film à la demande parmi plus de 200 titres, de grands sièges inclinables presque jusqu’en lit, et surtout quasiment pas de nuisance sonore et pas la moindre vibration.

Alors certes, l’humanité ralentie, mais si c’est pour rouler en Rolls-Royce, alors je ne vois pas ou est le problème !

Cross

TwinsCe n’est jamais facile quand on se retrouve dans sa belle famille et qu’on arrive pas remettre les noms ! Mais il y’a pire: c’est quand on arrive pas a différencier 2 personnes cote à cote ! Surtout si ce ne sont même pas des jumelles.

Pour nous occidentaux, les asiatiques se ressemblent vraiment beaucoup. Et je vous arrête tout de suite: pas de racisme ici. Les asiatiques ont le même problème avec les blancs et ils ont bien du mal a différencier nos visages pales.

Quand ça se produit, Michael Scott, le boss psychopathe de l’excellente série "The office" a trouvé la parade idéale : il suffit de se promener avec un stylo bille, de poser des questions en apparence anodines et des qu’on a identifié quelqu’un, on fait une croix dessus pour ne plus le melanger avec quelqu’un d’autre.

Évidement, si c’est sa femme qu’on confond, ça pose des problèmes plus fondamentaux, comme être obligé de vérifier en se réveillant le matin si on est pas en train de vous faire une mauvaise blague.

Il y’a aussi tout un tas de phénomènes que le cerveau préfère attribuer a une cause super naturelle que de penser qu’il s’agit de 2 personnes différentes:
- comment elle a fait pour passer de jupe a short aussi rapidement ?
- comment elle s’est téléportée d’une maison a l’autre ?

Bref, si vous allez en Asie, munissez vous d’un stylo à bille, ce sera plus facile.

restaurant

Et puis il y’a les Philippines. Toujours un des pays les plus pauvres du monde ou une femme de ménage qui réside en permanence chez vous est payée 35 euro … par mois. Et a ce prix la, il n’y a ni retraire ni sécu.

Au moins de juin, on voit les agriculteurs faire sécher leur riz sur la route un peu partout, même sur les autoroutes. Ça n’améliore pas vraiment la circulation.

Aux Philippines, j’ai 2 problèmes :

  • je ne contrôle pas ce que j’ai dans mon assiette
  • je suis un géant

Pour ce qui est de l’assiette, c’est parce que tout le monde veut me faire goûter de tout, même si je n’ai pas envie de goûter. Surtout si je n’ai pas envie de goûter des fois. Alors il faut prendre son mal en patience. Surtout qu’il y’a de petits os ou des arêtes dans quasiment tous les plats ! Ça ne simplifie pas les choses.

Family2

Pour se venger, Liza et moi avons décidé de leur faire des crêpes. Ça les a bien calmé. Déjà, parce que le prix de la farine sur place propulse d’office les crêpes dans la catégorie des mets de luxe (une crêpe faite maison reviens plus cher qu’un menu au McDonald, qui est déjà 3 fois plus cher que  le prix d’un repas normal). Et puis parce qu’ils ont trouvé ça hyper bourratif. Ils ont l’habitude de manger tout le temps, mais jamais des trucs aussi dense en calorie !

Monkey

Pour ce qui est d’être un géant, ça a des avantages et des inconvénients. J’ai les pieds qui dépasse du lit, je ne peux pas me voir dans le miroir de la salle de bain et … je suis raisonnablement bon au basket.

Paysage

Christ

JeepneyUn Jeepney: un bus construit a partir d’une jeep abandonnée par les américains après la deuxième guerre mondiale.

Quand je pense que je pourrais travailler ici :

Hsbc

Notez les fils électriques qui pendent de partout sur le poteau. Et c’est loin d’être le pire.

Je pourrais travailler ici car les informaticiens gagnent très bien leur vie aux Philippines. En Inde, tout le monde fait de l’informatique en université, car c’est la garantie d’avoir du débouché. En contrepartie, comme il y’a énormément d’informaticien, l’Inde reste un pays low-cost pour nous autre occidentaux.

Aux Philippines, tout le monde va dans les écoles d’infirmiers car c’était la voix royale pour avoir un visa pour un pays riche et échapper a leur île. Du coup il y’a très peu d’informaticiens sur le marché.

24 juillet , 2011

Hog in the pound ★★★★☆

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 6:47  
Tags: , , , , ,

Décidément, j’aime vraiment les pubs anglais et apparemment je ne suis pas le seul. Car après 2 ans de blogging, je dois reconnaître que mon article le plus populaire (et le seul consulté plusieurs miliers de fois) est mon article "Le meilleur pub de Londres n’existe pas". Merci google et merci  a tous les français qui sont suffisamment désespérés pour chercher un pub sympa sur Google.

Mais si le meilleurs pub de Londres n’existe pas, il y’a tout de même beaucoup de 4★ sur mon échelle qui en compte 5☆.

A commencer par le Hog in the pound: comme tous les vrais pub anglais, le Hog in the pound (le cochon dans la marre) ne ressemble a rien :

Hog in the Pound W1

Et comme tous les pubs anglais, on y trouve :

Vin rouge du bar (Merlot): ★☆☆☆☆ – Suffisamment alcoolisé pour s’amuser

Bière et Alès ★★★☆☆ – Y’a du choix, mais rien d’exotique

Toilette: ★☆☆☆☆ – situé au milieu la plus grande zone commerciale de Londres, c’est toujours intéressant de savoir ou trouver des toilettes – même sales – en cas d’urgence (et en profiter pour refaire le plein au bar en même temps)

Ambiance le Vendredi 1er Juillet 2011 : ★★★★☆

Ah mes amis, quelle ambiance. Il suffit de descendre un soir du week end après 22h au sous sol pour tomber sur quelques dizaines d’anglais et d’anglaises suffisamment désinhibés pour se lancer dans "True colors" au Karaoke.

Et comme je le faisais remarquer à mon voisin de comptoir, c’etait pas mal du tout … pour une anglaise !

Quelques arguments plus tard, une poignée d’anglaises arrivait du rez de chaussée en se laissant glisser sur la rembarde en bois de l’escalier … en jupe … et en face du grand miroir qui domine fièrement a l’arrière du bar !

Ambiance anglaise garantie ! Il faut parfois s’accrocher a sa bière pour ne pas tomber du bar et il ne faut pas avoir peur de se faire bousculer un peu par des soiffards aimantés par les pompes a Alès. Mais ça reste toujours bonne enfant et le karaoke alimente une permanente source de distraction.

Et pour finir la soirée, les organisateurs du Karaoke se sont lancés dans la chanson Bring me to life d’Evanescence. Pas facile au Karoke, même en duo:

Mais du fond du cœur, je dois avouer que c’était vraiment pas mal … pour des anglais.

5 juillet , 2011

On dormira quand on sera mort !

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 8:52  
Tags: ,

Florence2

Depuis quelques temps déjà, j’avais une petite pointe de déception a chaque fois que les portes du métro ou de l’ascenseur se refermaient sans décapiter quelqu’un, tel une version horizontale du premier Prince of persia.

map

Car au bout de long mois de travail depuis les dernières vacances, la lassitude et la routine s’installent et n’importe quel fantasme peut être utilisé pour rendre les trajets au boulot un peu plus excitant. Mais malgré toutes mes tentatives et même en appuyant frénétiquement sur le bouton de fermeture rapide des portes, je n’ai jamais réussi a coincer solidement quelqu’un.

Finalement, dans le but de préserver ma santé mentale et l’intégrité physique de mes collègues, on a déclaré la période des vacances 2011 officiellement ouvertes !

La première étape a été la plus dure: trouver quelqu’un pour tout organiser a notre place. Heureusement Fred à tout de suite était volontaire et nous a proposé sa vision : un road trip de 2500km en Italie.

Sur le papier, ça avait l’air simple: des pizzas, du vin et des autoroutes, le tout saupoudre de "buon appetito" et de "arrivederci".

Et force est de constater que ça n’a pas été bien plus compliqué que ça ! Ça me fait un peu mal de le dire, mais il faut le reconnaître : il n’est pas totalement impossible que l’Italie soit un pays plus intéressant que la France à visiter. Pas beaucoup plus, mais un petit peu.

Car même si on n’a fait que le nord de l’Italie, il y’avait déjà de quoi faire : des églises, des cathédrales, des basiliques, le Vatican et le Colisée. Des milliers d’années d’histoires se côtoient de ville en ville.

Sienna

Et même si visiter des églises n’est pas votre truc, je vous rassure tout de suite : au final, l’Italie n’est en rien un éloge a la gloire de dieu. C’est un éloge au génie humain et a son obstination a se surpasser.
Vatican

Sienna2

Et puis il y’a la campagne avec ses villa, ses allées bordées de pin et ses collines. Magnifique !
Piscine
Et puis il y’a Rome avec son Colisée. Comparé a nos stades modernes, c’est grand. Alors il y’a 2000 ans, c’est difficile d’imaginer a quel point ça devait être impressionnant pour les spectateurs de l’époque. Du pain et des jeux, c’est tout ce qu’on veut !
Coliseo
Et puis il y’a Florence et Sienne, avec une concentration de monuments au moins équivalente à celle de Paris.

Florence

Et enfin il y’a Venise ! Pour toutes les autres villes, Liza avait trouvé une ville équivalente en Asie. Par exemple a Pise, elle avait dit "ça ressemble un peu a Macao". Certes, c’était un peu tiré par les cheveux, mais pourquoi pas. Mais pour Venise, c’est différent. Venise ne ressemble vraiment à rien – positivement. C’est complètement unique !
Venice

En 8 jours, on n’a fait que gratter une toute petite couche bien superficielle de ce qu’est l’Italie. Mais pour quiconque un temps soit peu intéressé par l’histoire de l’humanité, le vin et les pizzas, alors l’Italie est la meilleure destination que vous puissiez trouver.

Pour la bière par contre, c’est une autre histoire.

PIsa

Côté langue, l’Italien n’est pas aussi proche du Français qu’il n’y parait. Un jour, Fred sort d’un bureau de tabac avec des timbres. Bouche bée d’admiration, je lui demande: "Comment as tu fait pour acheter des timbres ?".
Il me répond, avec son sourire et ses lunettes de soleil a la Jason Statham : "C’est facile, timbre ça se dit "timbro", par contre il faut bien rouler le R, sinon ils ne comprennent pas !"

Nutella
On rentre donc ensemble dans le bureau de tabac et je demande fièrement : "Timbrrrrrrrro, grazzié !"
Mais le joyeux vendeur ne me comprend pas et Fred – hilare – ne fait rien pour m’aider. Finalement, de déception, je commande mes timbres en anglais que le vendeur me donne sans problème.
C’est en ressortant que Fred m’a avoué qu’il n’avait pas la moindre idée de comment on dit timbre en Italien …

Côté, petit déjeuner, les italiens ne sont pas les derniers non plus : ils ne mangent pas un croissant s’il n’est pas fourré avec quelque chose, comme du Nutella ou de la confiture. Mais il arrive parfois de  devoir fourrer ses croissants soit même.
Et dans certain cas extrême, il m’est même arrive de devoir fourrer mes croissant avec des mini pains au chocolat car il n’y avait rien d’autre de disponible. Comme dis Hannibal Smith, j’adore quand un plan se déroule sans accroc !

Leonardo

Leonardo, qui avait pourtant de la suite dans les idées, avait la fâcheuse tendance a graver son nom sur son bureau.

6 février , 2011

Quand le sage montre la lune

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 12:14  
Tags: , , , ,

Finalement, mon idée de vendre l’Alsace pour combler la dette Française n’a pas fait recette. Pas assez ambitieuse sûrement. Car les gens qui ont de vrais idées ont trouvé encore mieux – et peut être pas aussi farfelu que ça: vendre la lune.

Moon-craters

Et c’est pas con. La croissance économique a historiquement toujours été soutenu par la découverte de nouveau continent, de nouvelles ressources a exploiter et de nouveaux espaces à polluer. Et alors qu’on semble approcher de la limite de notre environnement - les chinois en font déjà les frais - il suffit de lever les yeux au ciel pour se rendre compte qu’on a encore plein d’espace a coloniser, à commencer par notre voisin le plus proche: la lune.

Certes, Obama a coupé le budget et les plans de la Nasa de retourner sur la lune avant 2020, soit disant parce que ça coûtait trop cher et que ce n’était pas une priorité pour relancer l’économie. Et ce sera peut être sa plus grande erreur, l’histoire nous le dira.

Car si ça coutre trop cher d’aller sur la lune, c’est uniquement parce que la Nasa ne sait pas ce qu’elle irait y faire ni comment amortir cet investissement. C’est la même fausse impression que dire qu’un employé coûte de l’argent a une entreprise: un employé rapporte toujours plus d’argent qu’il n’en coûte, sinon il est viré (même dans les banques, si si !).

Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Apparemment, il est en fait tout a fait possible de construire un plan d’investissement basé sur la conquête de la Lune qui aurait l’avantage immédiat de booster l’économie d’un pays et l’avantage a long terme de devenir bénéficiaire.

Alors si les américains passent leur tour et ne veulent pas retourner sur la lune pour l’instant, ce n’est pas sur que tous les pays fassent de même.

La Chine par exemple, a peut être compris l’intérêt de la conquête de la Lune et n’aura besoin de l’autorisation de personne si jamais elle décide d’y aller.

Et enfin il y’a la France qui avec ses partenaires européens a probablement la technologie et l’économie pour supporter un tel investissement. Mais avec l’absence d’une vraie politique européenne, on va sûrement encore en être réduit a des projets a court terme, essayant de relancer l’économie sans chercher a créer de valeur mais uniquement en taxant a droite et a gauche et en redistribuant les ressources différemment. Malheureusement, les gestionnaires n’ont jamais été les moteurs de l’histoire.

Alors asseyez vous dans votre Sofa, allumez votre télé et regarder les débats politiques sur le protectionnisme et l’immigration. Pendant ce temps, tous les pays émergeant nous passent devant et c’est déjà certain: l’un d’entre eux décrochera la lune …

9 janvier , 2011

Bonne année 2011 !

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 2:58  
Tags: , , , , ,

Bonne année a tout ceux qui viennent de temps en temps sur ce blog. J’espère que cette nouvelle année vous apportera le temps pour développer tous vos projets, personnels et professionnels.
La fuste sous la neige

De mon coté, une fois les brumes du réveillon dissipées et cette étrange chanson enfin sortie de ma tête -ça a quand même pris 9 jours – je me suis enfin dit qu’il était temps de passer a 2011 !

Et 2011, comme l’a dit David Cameron, ce sera l’année où l’austérité du plan de rigueur anglais va commencer a se faire sentir sur les bourses du cadre moyen anglais qui travaille dans l’industrie bancaire, c’est a dire : mes bourses !

Alors on a vite profité des soldes et des quelques jours nécessaires aux marchands pour impacter la hausse de TVA (20% maintenant) pour acheter les indispensables de 2011. Et puis de toute façon, quand on vit dans un pays avec une inflation annuelle de 5%, on se dit forcement que plus on attend, plus ce sera cher.

On a donc acheté un absorbeur d’humidité. C’est comme un iPad: un peu magique. Vous le branchez, vous le mettez au milieu de la pièce ou il n’y a rien d’autre que de l’air et ça génère des litres et des litres d’eau. On vide le réservoir, ça le remplit de nouveau. C’est tout ce que ça fait et c’est déjà pas mal, car ça évite a tout ces litres d’eau d’aller condenser sur les fenêtres et de ruiner les peintures. Un conseil a mes compatriotes qui vivent en Angleterre: achetez un absorbeur d’humidité, c’est génial. Mais ne buvez pas l’eau qui est condensée – même si elle a l’air super claire – il parait que c’est pas bon.

Les problèmes de confort immédiat étant réglés, il était temps de passer dans le superflus et de réfléchir a une solution pour avoir un home cinéma dans la chambre. Le but était de pouvoir:

  • regarder la télé
  • regarder la télé enregistrée sur le PC Media Center
  • regarder les films et séries téléchargées

Et le tout, uniquement en Wifi car un abruti – moi – a construit une armoire Ikea devant la prise d’antenne. Il fallait aussi que l’écran soit amovible car c’est l’écran qui me sert a travailler a la maison un jour par semaine.

XBox

On a frisé la perfection: une fois de plus, Microsoft approche mais rate le sans faute avec son duo PC Media Center, XBox 360: on peut tout partager en Wifi entre les 2, y compris la télé (si on a une carte tuner télé dans son PC). C’est fabuleux, mais on pourrait faire tellement plus: il suffirait d’un appstore sur la XBox pour avoir accès a Skype ou a Youtube directement sur sa console. Qu’est ce que tu attends Mr Ballmer?

Mais le vrai problème, c’est que l’étagère que j’avais mis en hauteur en face du lit était beaucoup trop haute: il se trouve que mon écran d’entrée de gamme a une bonne visibilité sur les cote, mais une très mauvaise visibilité si on est un peu trop haut ou trop bas. Résultat: il faudra repenser a tout ça un peu plus tard en 2011. Vivement le bonus … si David Cameron veut bien m’autoriser a relancer l’économie !

Car je n’ai jamais compris en quoi taxer les bonus aide à relancer l’économie:

  • sans taxe: on me paye un bonus de 100, je le dépense en achetant des trucs, ça crée des emplois autour de chez moi,
  • avec taxe: on me paye un bonus de 100, 50 viens d’en ma poche et 50 va dans la poche de David. Je relance l’économie qu’avec mes 50, tandis que David a maintenant la lourde tache de trouver quelque chose d’intelligent a faire avec mes 50. (Quelques idées au hasards: subventionner des panneaux solaire fabriqué en chine et installé par des allemands; un porte avion; un stade en kit pour les jeux olympiques; etc etc …)

Mais tout ça n’est pas bien grave alors encore une fois, bonne année !

5 décembre , 2010

Attrapez les tous !

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 9:00  
Tags: , , ,

Quelle semaine ! 2010 touche a sa fin et le moins que l’on puisse dire c’est que la semaine qui vient de s’écouler avait tout pour être la semaine a retenir de 2010. Tout avait commencé dimanche dernier avec le soutient-gorge Pokemon qui marque définitivement l’avènement de la diffusion virale sur internet: faites une vidéo, une image, une chanson, ou n’importe quoi de suffisamment remarquable et automatiquement la toile s’enflammera et propagera votre idée au delà de tout contrôle.

PokeBra

Et le contrôle du Web c’est justement le deuxième point clef de cette énorme semaine avec les révélation de Wikileak: même dans les pays les plus démocratiques qui prétendent mettre la liberté d’expression et les droits de l’homme en avant, les gouvernements continuent (ou essayent en tout cas) d’exercer un contrôle très strict de l’opinion publique. Quel était l’intérêt de cacher le fait que Google se soit réellement fait pirater par les chinois ? Contrôler l’opinion publique évidement et pouvoir maintenir des relations commerciales au grand jour avec un pays dont tout le monde dépend mais dont on se passerait volontiers si seulement on pouvait.

Et pendant ce temps, nos journaux nationaux se contentent de parler des anecdotes croustillantes sur Sarkozy et Berlusconi révélées par Wikileak. La aussi une belle tentative de détourner l’attention des vrais questions :

  • que nous a t’on caché ?
  • pourquoi et dans quel but ?
  • comment ses documents ont été récupéré et pourquoi ont il été révèlé maintenant.

Et alors qu’on devrait être en train de se dire qu’on va rentrer dans une nouvelle aire de transparence et d’information, le seul vrai message que tout le monde est en train de faire passer, c’est que tous les documents secrets seront maintenant cryptés par l’émetteur pour éviter que ce type de fuites se reproduise. Comme quoi quelqu’un a besoin de garder ses petits secrets.

Et puis il y’a la FED américaine : paniqués a l’idée d’être la prochaine cible de Wileak, ils commencent a balancer les dessous de la crise et les sommes pharaoniques qu’ils ont prêté contre des gages pour le moins insolvable. C’est un peu avouer avoir bluffer après avoir gagner une partie de poker … en misant l’ensemble de l’économie mondiale.

Et puis il y’a eu la découverte d’une nouvelle forme de vie en Californie basée sur l’arsenic au lieu du phosphore. Un peu décevant quand même: j’aurai tellement aimé ne plus être seul dans l’univers. J’ai regardé la conférence de la NASA en direct pour pouvoir dire "j’y étais" – je m’attendais tellement a vivre quelque chose d’équivalent a un alunissage – mais finalement c’était un peu décevant… La prochaine fois sûrement.

Mais le vrai événement de la semaine, du moins dans les journaux britanniques, c’est la coupe du monde qui part en Russie et au Qatar au lieu de revenir en Angleterre. Et soit disant, c’est parce que des journalistes anglais ont osé suggèrer une possible corruption chez la FIFA. Pour une fois que des journalistes faisaient leur boulot !

Alors comme disait Coluche 25 ans en arrière: on nous prend vraiment pour des cons !

Mais heureusement, maintenant il y’a la propagation virale qui échappe encore – pour l’instant – a tout contrôle et permet de diffuser librement n’importe quoi.

Continuez de faire tourner des images de soutien-gorge Pokemon, c’est la seule liberté d’expression qui nous reste et c’est par la qu’elle continuera d’exister !

14 novembre , 2010

Give me 5 !

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 6:43  
Tags: , ,

J’ai un peu honte mais je l’admet en principe volontiers après une pinte de bière : oui, je suis allé voir Jackass 3D au cinéma. C’est sur, c’est pas le film du siècle, mais on a quand même bien rigolé. Et puis la 3D et les ralentis en hyper haute définition, ça rend pas mal.
Par contre, les Jackass ont pris un coup de vieux. Pas tellement physiquement – ils ont pas changé – mais surtout mentalement. Ils font toujours des trucs débiles mais j’ai l’impression que maintenant, ils ont peur de se faire mal. Un petit tour sur la page Wikipedia de Johny Knoxville et Steve O plus tard, je comprend pourquoi : ils ont quand même pris cher.
Leur bio est presque déprimante tellement elle est classique et prévisible: nombreuses blessures, gloires et déchéance, drogues et dépression, puis tentative de come back. Et finalement, les voila a 40 ans passé, sobre et sans drogue pour la première fois des 2 dernières décennies et a devoir continuer de faire des trucs stupides pour essayer de regagner un peu de la gloire passée. Et combien de temps ça va encore durer ? Je les vois pas a 70 ans, tel les rolling stone, a continuer de faire des cascades en skateboard.
La meilleur façon pour les inciter a tourner la page et passer a autres chose, ce serait de leur trouver des remplaçants. A quand un nouveau X-Factor pour trouver le nouveau Steve O ? Ils l’ont bien fait avec les PussyCat doll, alors y’a pas de raison.

11 novembre , 2010

Un sandwich de Tesco

Classé dans : Geek — Sebastien Benistant @ 9:34  
Tags: ,

Je me suis longtemps demandé à quoi sert Twitter: si j’ai envie de vous raconter ce que j’ai mangé à midi, j’ai déja mon blog et Facebook pour ça. Et puis j’ai finalement compris: Twitter, ce n’est pas pour raconter sa vie: c’est pour raconter la vie des autres. Ou du moins, ce que la majorité des utilisateurs de twitter font, c’est partager ce qu’ils ont trouvé d’intéressant sur internet. Dans ce contexte du coup, ça a un intérêt.
J’ai donc créer mon compte twitter pour pouvoir suivre les updates de certaines personnes en rapport avec mon travail et pouvoir poster a mon tour ce que je trouve intéressant. Mais attention, c’est purement professionel et ca concerne donc uniquement la culture générale en informatique et le développement.
Si vous voulez me suivre, c’est par ici :

Et pour ceux qui veulent vraiment savoir ce que j’ai mangé a midi, il vous reste Facebook …

2 novembre , 2010

Ca c’est fait !

Classé dans : Histoire principale — Sebastien Benistant @ 9:11  
Tags:

Et voilà ! comme on dit chez nous …

Puzzle 1500 pieces

Page suivante »

Thème Rubric Propulsé par WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.