Des Bénistant’s, mais à Londres

25 mai , 2009

L’intelligence …

Filed under: Histoire principale — Sebastien Benistant @ 9:54
Tags: ,

… est extrêmement difficile a définir. Pour Coluche, c’est la chose la mieux repartie dans le monde : tout le monde est persuadé d’en avoir largement assez !

Pour les philosophes, c’est la frontière entre l’homme et l’animal, la capacité a pouvoir se projeter dans le futur.

Et pour les chercheurs, c’est la capacité a innover, créer du neuf, a partir d’une base de connaissance de plus en plus grande.

Et une seule chose est sur, tout le monde juge de l’intelligence des autres avec sa propre intelligence, la rendant hautement subjective et dur a reconnaitre. Certains, comme Bernard Werber, pense d’ailleurs qu’elle n’est pas uniquement individuelle, mais aussi collective, comme dans le cas d’une fourmilière ou d’un écosystème.

Ayant voyagé, j’ai un la chance de rencontrer des gens intelligents un peu partout: il n’y a pas de règle pour trouver des gens intelligents et on est souvent (agréablement) surpris. Il n’y a pas de métier, pas de classe sociale, pas de club, pas de lieu et rien du tout en fait de nécessaire a l’intelligence: on la trouve partout.

Les gens intelligents ne sont ni riches, ni pauvres, ni veux, ni jeunes, ni croyant, ni athées.

L’expérience ou la culture ne sont pas l’intelligence, même si ils souvent confondus.

En fait, les riches sont même rarement intelligent: la richesse est l’objectif par défaut, pour les gens qui ne savent pas quoi faire de leur vie. Demander a quelqu’un ce qu’il ferait si il était riche: beaucoup répondent qu’ils investiraient pour être encore plus riche ou qu’ils arrêteraient de travailler. Bref c’est pas une fin en soit.

peroquet

En fait, les seuls gens vraiment intelligents que j’ai rencontré sont les gens qui sont exactement la ou ils voulaient être. Ils font ce qu’ils ont toujours voulu faire a l’endroit ou ils ont toujours voulu être. C’est possible parce que les gens intelligents:

  • savent se fixer des objectifs atteignables
  • savent que le trajet pour atteindre leurs objectifs doit être tout aussi agréable que l’objectif a atteindre en lui même

Et parfois être exactement la ou on voudrait être, et faire exactement ce qu’on voudrait faire, c’est juste boire un perroquet (pastis + menthes) a l’ombre d’un arbre avec les gens qui comptent, sans stress ni soucis.

Et meme si le chemin pour l’atteindre prend 10 ans et passe par Paris, Hong Kong, et Londres, alors c’est pas grave !

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :